La robe « Back is back »

Je suis totalement tombée sous le charme de ce modèle de Vanessa Pouzet.

J’adore les hauts qui sont décolletés dans le dos ! Celui-là est féminin, chic, facile à coudre : bref, il fait son petit effet quoi !

Petite cerise sur le mac-do : le patron et les explications sont aussi trop belles. C’est du détail bien sûr, mais c’est vraiment agréable. Tout est recherché, propre, bien expliqué. En conclusion : les patrons Vanessa Pouzet, c’est de la bombe bébé 😉

J’ai fait une première tentative pour me faire la main sur une version noire, que j’ai essayé de transformer, hmmmmm, saccagé en fait, en robe (voir post ici).

Deuxième tentative sur un tissu trouvé chez Mondial Tissus. J’ai craqué sur la couleur. Pour l’été j’ai trouvé que c’était hyper frais ! Bref, cette fois je me suis plus appliquée, et j’ai donc réfléchi avec ma tête et modifié le patron plutôt que de faire ma barbare en attaquant directement le tissu.

Pour ça, j’ai mesuré mon tour de taille, et j’ai fabriqué une ceinture (le truc le plus simple du monde : tu prends ton tour de taille, tu choisis la hauteur de la ceinture (4 cm dans mon cas) et bam tu découpes 2 rectangles sans oublier de rajouter la marge de couture (of course !!) ) .

robe-back-is-back-5
La partie haute – avant ajout de la jupe

Après je me suis attaquée à la jupe, là encore, trop fastoche :

– Tu choisis ta longueur, moi j’ai choisi une version courte (toujours dans l’esprit « fresh attitude » t’as vu!). Bon, au final, c’était tellement fresh que quand je la porte, je suis obligée de me baisser façon « First lady », et j’assure que c’est plus pour un problème de pudeur que d’éducation…

– Tu prends toujours ton fameux tour de taille et hop tu multiplies par 1,5 (comme ça, ça fait des petites fronces toutes mignonnes). Et là ça te donne ton rectangle largeur x hauteur. Attention à bien rajouter suffisamment de marge de couture pour l’ourlet : moi j’ai été obligée de fignoler avec un biais histoire de récupérer de la longueur, sinon c’était carrément un long tee-shirt et là la pudeur elle serait repassée !

Il ne reste plus qu’à faire un point large pour pouvoir froncer jusqu’à atteindre la bonne longueur (c’est-à-dire celle de la ceinture) et d’assembler le tout.

Pour le résultat, ça donne ça :

Devant

Devant

De dos - avant ajout de la jupe

De dos – avant ajout de la jupe

Et enfin, le résultat porté :

robe-back-is-back2 robe-back-is-back

4 réflexions sur « La robe « Back is back » »

  1. Bonsoir
    Votre réalisation va donné envie de faire la même robe 😊 Je me permets de vous demander conseil car je suis perdue avec le patron : avez vous collé les pages imprimées sans couper les blancs ? Ce qui me semble bizarre car dans ce cas les courbes sont décalées… je ne sais pas si je suis claire😔 J’ai coupé les blancs et me demande s’il fallait !
    Si vous avez un peu de temps pour me répondre ça serait très sympa
    Laurence

    1. Bonjour Laurence, je suis désolée pour le délai de réponse, j’ai fait une petite pause « mariage » en 2017… 🙂 Je suis allée regarder sur mon propre patron avant de vous répondre, et il se trouve que les différentes parties sont collées bord à bord. On dirait que j’avais découpé les blancs, et scotchées les feuilles en les faisant se toucher mais pas se superposer (je ne sais pas si je suis très claire…).
      De manière générale, je dirais que le plus important c’est que les courbes soient fluides. C’est le meilleur indicateur qui soit !
      Bonne couture à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *